Blogue: Scribouillures

Une chose est certaine: l’insipide a mauvais goût. Les Scribouillures tentent d’y remédier en discourant sur les arts, les lettres et la politique.

Le kiosque à diversion

Posted by on 4 Nov 2016 in L'insipide a mauvais goût, Mieux vaut en rire..., Scribouillure | 0 comments

Le kiosque à diversion

C’est-tû pas beau, la civilisation? Chaque fois que j’arrive à la caisse pour payer mon épicerie, je contemple toujours le kiosque à potins avec une fascination morbide, car un jour, avouons-le franchement, notre ridicule nous tuera… Cette fois-ci, c’était trop fort, fallait que je prenne une photo pour mettre dans ma galerie de l’insolite. Trudeau et Jackson dans une seule étagère, un deal qu’on ne peut refuser. Avec la toute chaude nouvelle comme quoi Steven Seagal, réincarnation d’un...

read more

Fuck Flag Day

Posted by on 19 Fév 2016 in Mieux vaut en rire..., Scribouillure, Sonder l'insolite | 0 comments

Fuck Flag Day

Légèrement en retard pour vous parler du Flag Day… c’est-tû pas beau tout ça? Perso, j’aime pas trop les drapeaux. Même celui du Québec me donne parfois envie de vomir. Je voulais écrire un billet pour commémorer un Flag Day qui a marqué l’histoire, celui du fameux Shawinigan Handshake, lorsque le premier ministre Jean Chrétien avait personnellement pris les choses en main, à voir sur YouTube. J’avais oublié cet épisode grandiose de l’Histoire jusqu’à ce que j’achète cette bière: Je vous laisse...

read more

En attendant le Messie — Seppuku virtuel

Posted by on 9 Jan 2016 in Dans l'oeil du cyclope, L'insipide a mauvais goût, Mieux vaut en rire..., Scribouillure | 0 comments

En attendant le Messie — Seppuku virtuel

J’aime bien Justin Trudeau. C’est-à-dire que j’aime le phénomène, de mon humble point de vue de petit politologue, s’entend. Comme la plupart des gens, je me faisais une idée peu flatteuse du fougueux fils de l’autre. Cependant, quelqu’un (me rappelle plus qui… Josée Legault peut-être?) a émis l’hypothèse que c’était une ruse: toutes ses gaffes, son style fanfaron, ses allures de beau gosse, ses déclarations intempestives, etc., l’ont dépeint comme un faible adversaire: un piège. Ce...

read more

Les véritables entrepreneurs

Posted by on 9 Avr 2015 in L'insipide a mauvais goût, Scribouillure | 0 comments

Les véritables entrepreneurs

Crédit capture d’image: Anne Archet; si les libéraux sont quoi que ce soit, ce sont les entrepreneurs de pompes funèbres du Québec. Avec des gens comme Françoise Bertrand, PDG de la Fédération des chambres de commerce du Québec, pas étonnant que le Québec traîne de la patte. Selon elle, l’idée du manifeste Élan global (www.elanglobal.org) de se détourner du pétrole pour entrer de plain-pied dans le XXIe siècle en développant les énergies renouvelables est une vision de poète romantique et passéiste (Journal de...

read more

L’humain qui se tisse en se soulevant…

Posted by on 22 Mar 2015 in Aliénation et esclavage, Les mots des autres, Scribouillure | 0 comments

L’humain qui se tisse en se soulevant…

Qui est ce peuple? «Si l’on dit alors que “le peuple” est dans la rue, ce n’est pas un peuple qui aurait existé préalablement, c’est au contraire celui qui préalablement manquait. Ce n’est pas “le peuple” qui produit le soulèvement, c’est le soulèvement qui produit son peuple, en suscitant l’expérience et l’intelligence communes, le tissu humain et le langage de la vie réelle qui avaient disparu.» — À nos amis, Le comité invisible

read more

Dédé traqué

Posted by on 3 Juin 2014 in Le hamster dans la roulette, Les mots des autres, Scribouillure, Sonder l'insolite | 0 comments

(Je voulais écrire quelques réflexions post-électorales… mais c’est jamais sorti. Semblerait que ce soit pas si important. Voici donc quelque chose qui me tient pas mal plus à cœur…) Sur les traces de Dédé des Colocs Dernièrement, et ça faisait longtemps que je voulais le faire, j’ai lu deux livres sur André Dédé Fortin du groupe Les Colocs : un de Raymond Paquin, son agent, l’autre de Jean Barbe, écrivain. Pourquoi s’est-il suicidé? Paquin n’avance pour sa part que peu d’explications, se contentant de relater les événements...

read more

Urbanité et ubiquité

Posted by on 4 Déc 2013 in Éducation et (r)évolution, Branle-bas dans Babel, Cité et civilisation, Le hamster dans la roulette, Montées de lettres, Scribouillure | 1 comment

Urbanité et ubiquité

Ou l’humanité urbi et orbi Pouvez-vous répéter la question? «Est-ce qu’une ville a une âme? Et si oui, comment faire pour l’amener sur le chemin de la croissance personnelle?» Voilà ce qui a déclenché la discussion, mais ce n’était pas le début, tant s’en faut. Comme tout pommier, les racines plongent profondément et parfois très loin sous terre, dans toutes les directions. En fait, tout a commencé avec ce conte des deux bouts du monde, de la source claire, limpide et cristalline, du pommier, du banquet… Non. À dire vrai, tout a commencé...

read more

Le hameau des ombres

Posted by on 11 Juil 2013 in Fables de fantaizie, Montées de lettres, Scribouillure | 0 comments

Ne restait plus rien. Ou presque. Le gars qui m’a vendu sa maison était soulagé, d’un soulagement égal à qui a traversé le désert pendant plus longtemps qu’il le devrait et mes piastres avaient l’effet de trop d’eau déversé à même le goulot sur sa tête dénudé… Car il avait autant de cheveux qu’il y avait d’habitants au hameau de Saint-Nil. C’est pas peu dire. Pour moi, c’était une occasion, ou tout comme. J’avais pas beaucoup d’argent et il vendait pas cher, content de se débarrasser de ce poids qui pesait de plus en plus lourd au fur et à...

read more

Montée de lettre sur la mort des lettres restée lettre morte

Posted by on 21 Mai 2013 in Aliénation et esclavage, Montées de lettres, Scribouillure | 5 comments

Ça y est, ils ont tué le programme Art et lettres au cégep… Qui ça, «ils»? Les légions de zombies aliénés… Personne, donc. C’est-à-dire qu’aucun vivant n’a tué les lettres, que ceux qui vivent s’en émeuvent de cette mort des lettres et que ceux qui tuent font déjà partie intégrante — intégriste — de ceux qui ne vivent plus que par procuration et qui s’en foutent, de cette mort lettrée, de cette grave mort gravée en toutes lettres. Les zombies ont tué les lettres. Et ce faisant, l’institution du...

read more