Posts Tagged "L’âme de Malamalgamey"

L’hymne des grillons

Posted by on 27 Août 2017 in Lettres | 0 comments

L’hymne des grillons

À l’heure de l’hymne des grillons vrombissant, Fumer a quelque chose de princier et de décadent. Humer l’air du temps m’apparaît reposant après avoir suer sû un moyen temps   Attentif à l’instant, ce qui surgit du Néant être là sans y être, sans faire semblant immobile comme les mythes immémoriaux anciens augures d’une autre nature d’un rite oublié   Mon petit rituel du matin vacancier lors que les premiers rayons de soleil baignent ma terrasse pour la réchauffer: plume, café, contemplation et poésie sans pareil   À l’hymne des grillons du soir cède le chant des oisillons et...

Read More

La vie moins rêche

Posted by on 2 Déc 2016 in Lettres | 0 comments

La vie moins rêche

Je me lasse d’être lâche— le morceau avant qu’y soit trop tard, y’est jamais trop tôt pour recommencer sa vie à nouveau: mieux vaut tard que jamais pour le vieux motard que j’étais, sans regard en arrière, si tu fais fausse route, fais marche arrière, reste pas assis sur ton derrière, une déroute, c’est pas perdre la guerre: tiens-toi deboutt, même de peine et de misère, mille fois relève-toi coûte que coûte; tu trouveras le repos dans l’outre-tombe, dans un autre monde est possible, fixe la cible et recommence autant de fois qu’il le faut, passe au crible chaque pensée, chaque geste, chaque...

Read More

À l’enseigne du Sacrilège

Posted by on 16 Nov 2012 in Lettres | 0 comments

Allô, chérie? C’est moi, oui, Me sûs enfargé les pieds à taverne Ch’ais pas comment j’me sûs pris Non-non! ç’pas des balivernes! J’m’en revenais molo à maison Pis j’me sûs trompé d’direction Rendu à l’enseigne du Sacrilège Ç’tait fort, ç’tait comme un piège Faîqu’on a arrêté notte cortège Pour aller remplir notte allège Question d’alléger notte conscience Pis faire preuve d’indécence Allons! Allons, mes amis! À l’enseigne du Sacrilège! Buvons! Buvons, sacristie! Et que ce rituel nous agrège! NB: Toute ressemblance avec des faits vécus n’est que le fruit de votre imagination...

Read More

La rage du vil langage

Posted by on 21 Avr 2012 in Politique | 4 comments

Maître Charest au Centre des congrès perché tint un bien vil langage Alors que dans les rues assiégées la colère du peuple faisait rage Cependant que milices de l’ordre et insurgées se violentaient sans ambage Vraiment ce vieux renard d’être premier vizir est un indigne personnage  

Read More

SLAMAPARLÉ

Posted by on 28 Mar 2012 in Lettres | 0 comments

Depuis un lustre bientôt croupie une diatribe en triptyque «Critique amère» dit le dictionnaire, diktat des dénotations et connotations Je ne puis dire, je ne sais guère, mais il faudra le relire, que je l’astique Le fasse reluire, lui redonne son lustre pour peut-être — jamais sait-on? Venir, voir et vaincre la peur de dire, de discourir, devant public Captifs volontaires d’éthyliques rêveries portées par les sons

Read More

Mon beau sapiens, roi des follets

Posted by on 24 Déc 2009 in Lettres | 0 comments

Comme un flot noir continu résonnent les paroles maculées sur ce papier autrement virginal — la fine fleur des arabesques cérébrales se répand sans hiatus — flot éternel qui berce l’esprit et l’hypnotise — finalité simplissimement grandiose qu’est l’éloquence de l’écho pour l’ouïe de la brise perdue en des lieux déconcertants — je cherche, je cherche — que vois-je au loin? — simple mirage ou complexe virtuel? — la vie vogue vaille que peut, peut-être, sait-on jamais — je me souviens — je cherche pour mieux m’étourdir — trop de questions pour ne pas...

Read More

Philopoétique bruceleeenne

Posted by on 28 Juil 2009 in Arts, Lettres | 1 comment

En faisant quelques recherches sur les arts martiaux, je me suis penché sur la figure de Bruce Lee. Une légende. Voire un mythe — entendu ici au sens de «récit symbolique qui donne un sens à la vie, à l’action». Tout le monde connaît la façade, certes, mais je crois que bien peu connaissent qui se cache derrière: quelqu’un qui a longuement réfléchi sur les arts martiaux, il va de soi, mais également sur la vie et l’art en général. En écoutant des entrevues, j’ai trouvé qu’il avait un discours articulé. J’ai donc fouillé un peu plus loin pour découvrir...

Read More

Ce que Dédé en pense

Posted by on 5 Mar 2009 in Arts, Lettres | 2 comments

Ils font un film sur Dédé Fortin. Ils, c’est plusieurs personnes, par définition. C’est premièrement un réalisateur, Jean-Philippe Duval, connu pour le très bédéesque Matroni et moi, moins connu pour ses nombreux documentaires, dont un sur Ducharme. Dans son Mot du réalisateur, il dit avoir rencontré Dédé une seule fois, mais en être intime… Je comprends ce paradoxe, moi qui ne l’ai jamais rencontré du tout et qui ressens néanmoins la même émotion. Sa vision spirituelle de ce film me donne bon espoir. L’autre personne d’importance, celui qui incarne Dédé:...

Read More

Calemburlesque

Posted by on 27 Mar 2008 in Lettres | 0 comments

Calembourocambolesque Je fais figure d’arabesque Ma vie est un entrelacs Pas d’break, jamais ça slaque Je cours après mes nuages Comme un chasseur de chimères Je m’éprends des mirages Et j’arrive jamais à m’satisfaire Pourtant, je suis heureux Je suis dans les nues, au comble Je jongle avec mes vœux Dans la fontaine désir, je suis omble Je vogue vers l’avenir Tel un pirate des sept mers L’eau douce me fait frémir Je suis un écumeur sans terre

Read More

Mon pays comme je l’aime

Posted by on 9 Mar 2008 in Lettres | 2 comments

Mon pays comme je l’aime

Bien avant que ne s’abatte la tourmente Déjà la neige, tel Gargantua affamé De pâtés de maison entiers s’était empiffrée Et puis les bebittes métalliques vrombissantes Parcourant la blancheur affolée Laissaient leurs empreintes lumineuses dans l’Œil du Cyclope Cependant que les convives, le cœur emmitouflé de vin Officiaient leurs bacchanales de par les rues Riant et hurlant comme des lutins Ah, que la poudrerie a poudré! s’exclamaient-ils Aveugles à la détresse de la bête auto Qui s’était pris la patte dans l’étau...

Read More