La mardechandisation

Posted by on 18 Juil 2018 in Politique | 0 comments

Hier soir je suis allé voir l’expo sur Banksy et c’était très bien, reste que j’ai comme un malaise à payer 50$ le billet pour aller voir les oeuvres d’un dude qui critique le système capitaliste.

D’ailleurs, il y avait cette citation-là à la fin du parcours:

Et tout de suite après, on tombe sur une salle rempli de marchandises reproduisant les images les plus célèbres de l’artiste…

Ironique.

Je suis pas sûr que je tripe. Évidemment «I’m not stuck in the traffic, I am the traffic», comme j’aime bien le répéter à qui veut l’entendre (et même à ceux qui n’aiment pas ça).

Que j’achète ou non la marchandise de Banksy, je participe quand même du système d’exploitation globale que l’on appelle le capitalisme.

Reste qu’il y a une limite que je peux pas franchir, celle de participer du merchandising comme celui-ci.

Je me demande d’ailleurs à qui va les profits dans ce cas-ci.

Ça m’intrigue tellement que je suis allé fouiller sur le net…

Et je crois bien qu’il ne fait pas d’argent sur ces commodités, si je me fie à cet article du Forbes.

À lire également, cet autre article ici sur le paradoxe que représente l’idée même d’une expo sur son art.

Par ailleurs, qu’est-ce que j’ai fait après avoir vu l’expo? Je suis allé boire du vin à prix prohibitif (malgré 50% de rabais) sur une terrasse d’un bar branché.

Regarde l’idiot qui pointe la lune dans une flaque d’eau!

Leave a Reply