Canada, terra incognita

Posted by on 25 Oct 2007 in Lettres | 0 comments

Les limites du Canada que je connais sont à peine plus grandes que celles du Québec. En fait, la seule fois où je suis sorti de ma province pour visiter ce qui est théoriquement mon pays, je me suis rendu aussi loin qu’Ottawa. Malheureusement, je crois que je suis assez représentatif des gens d’ici. Il y a un fossé qui sépare le Québec et le Canada. Et ce n’est pas qu’une question linguistique. C’en est plutôt une de mentalité.

Dans les universités brésiliennes, les étudiants de chaque faculté se regroupent en associations nationales. Celles-ci, chaque année, font la promotion d’une rencontre de tous les étudiants du pays dans une région différente en défrayant une partie des coûts de transport. Ainsi, les étudiants peuvent, à peu de frais, connaître un peu mieux leur pays et leurs concitoyens.

Pourquoi cela n’existe-t-il pas au Canada? Comme explication, il y a la langue, bien sûr, mais aussi cette mentalité qui fait du Québec et du Canada deux entités en conflit ou, du moins, en opposition. On peut également mentionner que les associations étudiantes préfèrent revendiquer des droits plutôt que permettre aux étudiants d’élargir leurs horizons.

Cependant, il se peut que ce phénomène existe également au pays de la feuille d’érable, mais que je ne sois tout simplement pas au courant : je connais tellement mieux le Brésil que le Canada!

Leave a Reply